AccueilBlogsActualités

Actualités de l'Entreprenariat

La loi Pinel, n° 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, permet au commerçant non sédentaire, sous réserve d’exercer dans une halle ou un marché, titulaire d’une autorisation de présenter au maire de la commune concernée une personne comme successeur (transmission suite à cessation d’activités, retraire), le successeur devant être immatriculé au RCS. Le maire peut alors accepté et le Conseil Municipale fixera la durée d’exploitation dans la halle ou sur le marché concerné.

Le 1er avril 2014, la direction de l’information légale et administrative (DILA) représentant l’Etat, le Conseil national des greffiers des tribunaux de commerce (CNGTC) ainsi que l’Association Pour la Transparence Economique (APTE) représentant les Journaux d’annonces légales ont constitué le Groupement d’intérêt public Plateforme de Publicité Légale des Entreprises (GIP PPLE).

L’Insee vient de communiquer les statistiques des créations d’entreprises pour août 2016. Celles-ci s’élèvent à 46 295, intégrant les micro-entreprises, soit une hausse de 1,57% par rapport au mois précédent. Les créations hors micro-entreprises s’élève à 28 246 soit en hausse de 1,09%. Sur les 8 premiers mois de l’année 2016 nous constatons une hausse de 7,20% par rapport aux 8 premiers de 2015.

Suivant l’Insee, le nombre de création d’entreprises, hors micro-entrepreneurs, s’élève à 28 035 en hausse de 0,56% par rapport à juin 2016. Toutefois le nombre de créations de micro-entreprises lui diminue de 3,89% soit une baisse des créations d’entreprises de 1,20%. Sur les 7 premiers mois de l’année 2016 nous constatons une hausse de 6,55% par rapport aux 7 premiers de 2015.

Le gouvernement, à travers son ministre de l’Economie et des Finances Michel Sapin, a annoncé en faveur des ménages et des entreprises des mesures fiscales dont une baisse de l’impôt sur le revenu concernant les classes moyennes, "tous les célibataires, divorcés et veufs ayant un salaire inférieur à 1.700 EUR net par mois, ce seuil étant doublé pour les couples et majoré en fonction des charges de famille. Un lissage entre 1700 EUR et 1900 EUR net par mois permettra d'éviter tout effet de seuil", précise Bercy.

Le salon SME (anciennement Salon des Micro-Entreprises) ouvre ses portes les 4, 5 et 6 octobre prochain au Palais des Congrès de Paris. C’est l’occasion d’éclaircir votre projet personnel ainsi que votre développement et de recevoir des conseils pour dynamiser vos ambitions !

En 2014 la moitié des créations d’entreprise l’ont été via l’auto-entreprenariat soit 283 500 immatriculations. Il faut noter que 54% des auto-entrepreneurs qui démarrent en font leur activité principale. La part des femmes s’élève 37% en hausse depuis 2010. Les auto-entrepreneurs sont des salariés du privé pour 38%, des chômeurs pour 28%. Enfin leur clientèle est essentiellement locale.

En France, créer son entreprise n’est pas une mince affaire : entre les nombreuses formalités de création, la fiscalité et la concurrence ; mieux vaut être sûr de votre coup.