AccueilBlogsDémarches et formalités

Démarches et formalités

Le siège social correspond à l’adresse de « direction effective » (selon Infogreffe.fr) d’une société, qui peut être différent du lieu d’exploitation (là ou s’exercent les activités). Préalablement inscrit dans les statuts, le siège social est susceptible d’être modifié pendant la vie de l’entreprise ! Comment ? Voici la réponse :

La Société Civile Immobilière permet de gérer et/ou de détenir des biens immobiliers par plusieurs personnes dans un but non commercial (impossible d’acheter et de revendre les biens dans un but lucratif). Les avantages principaux de cette structure sont sa simplicité (formalités) et sa souplesse (statuts).
Voici les formalités à respecter :

Le capital social d’une société correspond aux ressources et valeurs apportées par les associés lors de la création ou pour le cas actuel lors d’une modification. Ces valeurs, appelées apports, peuvent être soit en numéraire (argent) soit en nature (portefeuille client, fond de commerce etc.).

La cessation de l’activité, et plus particulièrement la dissolution, n’est pas une fin en soi. Beaucoup de sociétés ont échoué pour mieux se redresser, et certaines ont su tomber pour mieux rebondir, et sont parmi les meilleures aujourd’hui. Comme le rappelle très justement Henry Ford : « Échouer, c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente ». Mais rentrons à présent dans le vif du sujet !

L’objet social représente toutes les activités de l’entreprise. L’objet social peut être modifiée à n’importe quel moment dans la vie d’une entreprise et entraine généralement une modification des statuts ; car l’objet social doit obligatoirement y figurer.

La modification de l’objet social est généralement effectuée lorsque la société change de branche d’activité, lorsqu’elle change de métier mais conserve le même secteur d’activité ou enfin lorsque l’entreprise souhaite ajouter une autre activité.

Vous souhaitez vous lancer dans le monde de l'entreprenariat et créer votre propre société. Vous avez choisi d‘opter pour la SARL (Société à Responsabilité Limitée), forme d’entreprise la plus répandue en France mais les formalités nécessaires vous semblent floues … laissez nous donc éclairer votre lanterne !

La cessation d’activité d’une entreprise, d’un artisan ou d’une personne physique passe par la liquidation, qui fait suite à la dissolution. Les démarches s’effectuent lorsque la société se retrouve face à de trop grandes difficultés financières (on parle alors d’état de cessation de paiement) ou relationnelles (un désaccord majeur entre les associés par exemple) et qu’il n’est plus possible de la redresser.

La Société par Actions Simplifiées est un modèle très prisé des groupes mais également des PME et des start-up, notamment car elle permet une grande souplesse d’organisation et de fonctionnement. C’est définitivement le modèle qu’il vous faut, mais les démarches s’annoncent fastidieuses… Plus maintenant, avec ce petit guide qui va vous faciliter la tâche !